Dossiers webmarketing

Les derniers livres inspirants


Quelle est la définition du web 2.0 ?

Depuis 2005, il est rare d'ouvrir une édition du Journal du net, sans que l'on croise dans un article des termes emblématiques du web 2.0: Ajax, blog, contenus contributifs.... De la direction générale des grandes entreprises au patron de la PME la plus reculée, peu nombreux sont ceux qui ne sont pas au moins posé les deux questions vitales: "Dois-je intégrer le web 2.0 à mon site sous peine d'être ou de passer pour un has been ?" et puis, tout d'abord, "Qu'est-ce que le web 2.0 ?".

Comme d'habitude sur Internet, il n'y a jamais d'urgence à lancer un chantier si on ne lui a pas attribué des objectifs précis, mais la question du périmètre de l'univers web 2.0 mérite d'être abordée.

Les définitions du web 2.0 sont proportionnelles aux noms d'experts autoproclamés: nombreuses. Il ne faut donc pas chercher de définition universelle.

Le plus petit dénominateur commun du web 2.0 est l'internaute contributeur. Que ce soit via un blog, un forum de discussion, la fonction commentaire d'un site de contenu comme Libération ou un service de partage de vidéo comme Wat.tv ou Dailymotion.com, la grande révolution annoncée du web 2.0 est la possibilité offerte aux internautes de contribuer au contenu du web, sans passer par la case éditeur de site.

Deuxième révolution théorique du web 2.0: la technologie. Aujourd'hui, grâce à des technologies comme Ajax, il est possible de déplacer des objets sur un écran, d'accéder à des éditeurs de texte ou des tableurs, d'afficher des résultats de cherche sans attendre que la page se recharge, etc.... L'internaute lambda ne met pas de nom sur ce language de programmation, mais les interfaces des sites web vont peu à peu changer grâce à cette technologie et aux browsers qui la reconnaissent (Firefox, Explorer 6 et plus...). Autre évolution significative: les systèmes d'édition de contenu sont devenus plus faciles d'accés. Auparavant, pour créer une page web, même perso, il fallait apprendre le HTML, uploader des fichiers sur un serveur FTP, vérifier que les liens créer fonctionnaient.... Aujourd'hui, grâce aux CMS comme Joomla ou EZ Publish, on se connecte avec login/mot de passe à une interface d'administration où l'on peut ajouter un nouvel article, via un formulaire aussi simple qu'un formulaire de demande de devis. La plupart de ces CMS sont Open Source et c'est la troisième évolution significative, à mi chemin entre le phénomène contributif et les évolutions technologiques.

En réalité, ce qui charactérise le plus le web 2.0, ce sont les évolutions des internautes eux-mêmes: espace de discussion, commentaires au bas des articles, communautés virtuelles, etc... existent depuis les débuts du web. Système d'édition de contenu plus ou moins complexes, également. La technologie n'a jamais cessé d'évoluer. En revanche, sur les 1,4 milliards d'internautes connectés, il existe désormais une forte proportion (entre 5% et 10%) qui souhaitent interagir avec les sites web qu'ils visitent. Pas toujours, pas sans motivation, pas forcément avec des interventions de qualité égale et pas sans la nécessite de modérer, mais l'éditeur de contenu peut désormais intégrer sans ses stratégies de contenu et d'animation de son site des interventions, ponctuelles ou permanente des internautes.

Est-ce que ces interactions contributives sont souhaitables pour tous les sites? Loin s'en faut, tant l'art de la gestion des contributions se révèle difficile au quotidien et la rentabilité de ces services est aléatoire.

Donc, si vous êtes bon en web 1.0 (référencement, liens sponsorisés, affiliation, fidélisation, marketing viral, relations publiques et webmarketing en général), le développement de votre site de commerce électronique ou de contenu, n'est pas remis en cause. Faites évoluer en permance ses fonctionnalités, surveillez les réactions des utilisateurs, mais il n'existe pas d'impérative nécessité à lancer de nouveaux services à la mode web 2.0.

Pour avoir un panorama statique des services web, vous pouvez suivre la présentation en une journée de Stratégie ou suivre la formation "Intégrer le web 2.0 à votre stratégie webmarketing", organisé par "Netmarketing Expert", le centre de formation web marketing lancé par l'agence de webmarketing Neodia.

 

Articles connexes