Les derniers livres inspirants


Les professionnels ou le grand public ?

PDF Imprimer Envoyer

Compte tenu de la forte disparité des besoins et des comportements entre utilisateurs privés et utilisateurs professionnels d’Internet, il est probable que les systèmes à base d’agents intelligents destinés aux professionnels présenteront des architectures sensiblement différentes de celles des agents grand public. Les systèmes business-to-business donneront des informations plus détaillées et plus techniques tandis que les systèmes business-to-consumer axeront leur effort sur la convivialité. Ernie est un système de téléconseil testé depuis deux ans par le cabinet Ernst&Young. Les clients ayant un besoin de conseil relatif au management de leur entreprise adressent leurs questions via le web et reçoivent une réponse qui ressemble pour le moment à une compilation d’informations d’une qualité très impressionnante. S’il n’intègre actuellement qu’une très faible partie d’intelligence artificielle, il n’en préfigure par moins l’évolution à très court terme du travail de consultant. Demain, pour produire ses prestations, un consultant s’appuiera sur un système d’intelligence artificielle qui collectera pour lui des informations pertinentes sur des bases de données et effectuera une pré-synthèse de ces informations ; le consultant concentrera son temps et ses efforts sur le travail intellectuel lui-même alors qu’il consacre aujourd’hui une grande partie de son énergie à des tâches rébarbatives telles que la documentation ou la bureautique. Ce dernier démultipliera ainsi sa capacité de travail en se faisant aider par des assistants, d’autant plus efficacement que la plupart des prestations intellectuelles standards sont susceptibles d’être modélisées, automatisées et confiées à des agents intelligents de bout en bout. Certains travaux, aujourd’hui assurés par des consultants, seront donc entièrement pris par des services en ligne. La logique commerciale du consultant évoluera donc dans la mesure où une partie de son chiffre d’affaires sera assuré par des agents qui travailleront pour lui. De nombreux services fonctionnant sur ce principe sont déjà entrés dans leur phase commerciale et il ne s’agit plus donc plus de théories prospectivistes.

 

Articles connexes