Les derniers livres inspirants


Geocitiesus Communitaris (3)

PDF Imprimer Envoyer

Le papillon pour digital qu’il soit, sait vivre en symbiose avec le monde réel

La Softbank, un grossiste japonais du monde de l’informatique qui possède par ailleurs 37% de Yahoo!, a parfaitement cerné la position stratégique prise par Geocities et a racheté 35% des actions de l’entreprise.

Qui est la Softbank ?

Cette holding japonaise est un parfait exemple de l'entreprise industrielle déterminée à saisir les opportunités du monde des réseaux. Plus gros distributeur de hardware au Japon et plus gros éditeur de la presse magazine informatique (avec Ziff Davis), cette société est dirigée par un entrepreneur : Masayoshi Son. Après avoir pris 20% du capital de Yahoo!, Softbank monte sa participation à 37% au moment de l’introduction sur le NASDAQ puis est revenue à 21%. Elle possède aussi Yahoo! Japan, 27% d’Etrade, leader du courtage en ligne qui s’est transformé en site portail dans le domaine de la finance, et comme nous venons de le voir Geocities.


Récemment, à cause de la politique de croissance externe de ces dernières années, une partie des activités du groupe Ziff Davis a été introduite en bourse et trois SBU (Strategic Business Unit) ont été créées : l’unité Publications, responsable de la gestion de tout ce qui tourne autour du contenu éditorial, l’unité Finance, en charge des services financiers, de la comptabilité des autres sociétés du groupe et des investissements à l'étranger et, enfin, la maison mère qui se recentre autour du logiciel et des activités Internet, visiblement jugées comme critique.

La holding est donc bel et bien en train d’organiser sa migration vers l’économie digitale, non seulement en prenant position sur les réseaux par le contrôle de points névralgiques (Yahoo! le portail grand public, Etrade, le portail professionnel et Geocities, la plus grande communauté du monde). Ces prises de positions sont relativement précoces puisque déjà en 1996, la société avait investi dans 34 start-ups Internet (dont I/Pro, Pointcast, Inquiry.com) et dans d’autres tronçons des autoroutes de l’information comme la télévision numérique au Japon.

 
  

 

Articles connexes