Les derniers livres inspirants


La rennaissance de Detroit

PDF Imprimer Envoyer

Donnés pour mort il y a 4 ans, les trois grands constructeurs automobiles américains, Général Motors, Ford et Chrysler renaissent de leurs cendres, affichennt des bénéfices importantst et embauche à tout va, sauvant ainsi Détroit, le berceau de l'industrie automobile mondiale du déclin. Comment la ville est parvenue à endiguer la crise.

La difficulté à engager des réformes en France ainsi que les rigidités du monde du travail sont souvent mises en cause par les tenants du libéralisme. Que l'on soit libéral ou pour une économie encadrée,

Au bord du gouffre, pris en étau entre les licenciements massifs des trois géants de l'automobile eux-mêmes  à deux doigts de la faillite, Détroit a totalement remis en cause son modèle et pourrait connaître une nouvelle phase de développement. En 2009, le taux de chomage de Detroit dépassait 18%. Fin 2012, le taux de chomage est redescendu à 10,5%

Voici quelques éléments expliquant la reprise toute relative de la région.

Injection massive de fonds

Sans l'aide du gouvernement Obama et les milliards injectés dans les fonds propres des constructeurs automobiles, aucun avenir n'aurait été possible pour ces sociéttés, ni pour la ville.  Cela a permis aux constructeurs d'attendre le redémarrage du marché en 2012 (+7,9%).

Abaissement des salaires

Si le législateur américain ne fixe pas les salaires, les puissants syndicats  américains négocient durement les salaires, si bien qu'aux salaires de 2008, aucun redémarrage n'aurait été possible. Si l'industrie automobile engage à tour de bras en 2012, elle le fait sur une base horaire de $11 par heure contre $28 par heure 4 ans auparavant.

Destruction des quartiers abandonnés

La mairie s'est engagée dans un programme de destruction massive: passées de 2 millions d'habitants dans les années 50 à 700 000 aujourd'hui, la ville est surdimensionnée et de nombreux quartiers laissé à l'abandon.. 10000 maisons abandonnées vont être détruites par la mairie et le quartier "vendu" aux promoteurs qui peuvent envisager de lancer des programmes neufs dans un quartier où place nette aura été faite

Diversification

Détroit veut aussi devenir la mecque des nouvelles technologies et est en passe de réussir son pari. Les incubateurs comme Techtowndetroit se sont multipliés. Le fondateur de Quicken Loans, millionaire de la Silicon Valley né à Detroit, a créé un fond d'investissement dans les start up. Il a convaincu Twitter d'ouvrir des bureaux à Detroit pour toucher les constucteurs automobiles et les agences de publicité de la ville. Quelques start ups de la mouvance transhumaniste se sont aussi installées à Detroit soutenues par des formations de pointe dans ces domaines.