Les derniers livres inspirants


Conquête spatiale: les Etats Unis contre la Chine

PDF Imprimer Envoyer

La course à la conquête spatiale est relancé dans un contexte économique, politique et scientifique totalement différent des années 1960. La Chine conteste la suprématie américaine et pourrait lui damer le pion.


Début avril 2010, Barack Obama annonçait une réorientation des missions confiées à la NASA: abandon du programme prévoyant un retour sur la Lune à l'horizon 2020, abandon de la colloration autour de la station spatiale internationale (à laquelle participaient jusqu'ici la Russie, les Etats Unis, l'Europe et le Japon). Adieu également, les voyages vers mars qui posent des défis technologies visiblement trop importants (consommation de carburant pour y aller, mais surtout pour attérir et redécoller dans un contexte où la force gravitationnelle n'a plus rien à voir avec celle de la terre ou de la lune).

Désormais, les Etats unis veulent explorer les astéroides plus proches, plus faciles à atteindre et susceptibles de faire progresser la connaissance scientifique de manière plus immédiate. L'avantage est également économique: ces missions, peut-être moins prestigieuses, seront plus rentables.

A l'ancienne compétition pour la conquête spatiale entre les Etats Unis et l'ex URSS dans les années 1960, se substitue un match entre la Chine, championne de l'économie du XXième siècle et formatrice de dizaines de milliers d'ingénieurs et les Etats Unis, le tenant du titre actuel, très endetté, mais déterminer à conserver le leadership, le plus longtemps possible tant pour conserver la maîtrise du ciel et de l'espace, stratégique en cas de conflit militaire que pour encourager son industrie aéronautique.

Dans ce match, la Chine possède deux avantages: le temps et l'argent. Les Etats unis ont pour eux l'expérience et l'inspiration.

De l'issu de la crise économique de 2008, sortira probablement le futur champion de la conquête spatiale.

Auteur: Raphaël Richard