Les derniers livres inspirants


Le SPN de la presence universelle sur Internet : surface (1)

PDF Imprimer Envoyer

Il faut concevoir votre présence sur Internet comme vous composeriez un réseau de distribution. Il s’agit de mailler le plus économiquement possible l’ensemble des espaces fréquentés par votre cible.

Tout d’abord, le cœur et le centre nerveux de votre présence sur Internet est votre site mère central. C’est sur ce dernier que sont reliés la principale base de données produits ainsi que les profils et préférences de vos clients.

C’est vers lui que vous ferez converger toutes vos actions de promotion (référencement, sponsoring, publicité, etc…). Vous y vendrez d’ailleurs une large partie de vos produits en direct. Mais vous savez que vous devez être présent ailleurs sur Internet, là où vos clients passent afin de vous faire remarquer.

Ces endroits peuvent être répartis en trois classes :

-       Classe 1 : ce sont les partenaires de premier rang qui génèrent au moins 2% de vos visiteurs. Vous signez des contrats d’affiliation personnalisés avec ceux qui revêtent pour vous une importance vitale. Ce sont des portails spécialisés (exemple : portail pour la famille), des communautés (communautés de bricoleurs), des systèmes de comparison shopping ou des e-consumers groups.

-       Classe 2 : dans le cas où votre cible est très atomisée (elle fréquente peu les sites à très fort trafic, mais on la trouve sur des milliers de sites), il est nécessaire d’utiliser un réseau de très nombreux affiliés à qui vous proposez, pour réaliser des économies de gestion, un programme d’affiliation standard.

-       Classe 3 : le commerce via les intranet ou extranet (parties privées d’Internet) est de plus en plus fréquent pour deux raisons : un employé, dans une entreprise, trouvera toujours plus rapide de s’adresser à un vendeur référencé sur le site intranet de la société que de chercher un autre fournisseur sur Internet ; en outre, certaines sociétés imposent de s’adresser aux fournisseurs présents sur leur intranet.

Dans tous les cas, le programme d’affiliation n’est évidemment pas la seule forme de présence possible. La publicité, le sponsoring, la co-édition de rubriques ou de services sont autant d’alternatives pour vous faire remarquer par les internautes cibles sur les sites de votre réseau.


 

       
   

Exemple d’une carte de présence sur Internet

 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 


Un ratio à surveiller est le taux de dépendance. Quelle est la part de vos ventes générée par des intermédiaires ? Si ces intermédiaires venaient à rompre leur accord avec vous pour en passer un nouveau avec vos concurrents, quelle seraient les conséquences sur votre chiffre d’affaires ? Pouvez-vous entrer en contact direct avec vos clients ?

Vous devez aussi chercher à évaluer votre visibilité mensuelle, hebdomadaire ou quotidienne. Vous pouvez la calculer de deux façons différentes :

-       soit vous additionnez l’audience, évaluée en nombre de pages vues, de votre site web et de ceux de vos affiliés.

-       soit vous considérez le nombre total d’internautes entrant dans votre cible et vous déterminez la proportion d’entre eux qui visitent au moins une fois votre site ou les sites de vos affiliés sur la période étudiée.

Le faible nombre d’outils existants actuellement rend cette mesure très difficile. Là encore, seules des estimations sont possibles.

Quelle est votre vitesse de propagation ?

L’économie Internet étant une économie essentiellement dynamique (les concepts se succèdent les uns aux autres, de nouveaux produits en remplacent d’autres…), il faut mesurer la vitesse de développement de sa surface : avez-vous le vent en poupe ? Votre programme d’affiliation se développe-t-il régulièrement ? Perdez-vous des affiliés importants ? Signez-vous de nouveaux accords avec des sites portails ou des communautés ?

Il arrive parfois que la vitesse de propagation de la surface d’un site ralentisse ou même soit négative : la surface rétrécit. Plusieurs raisons peuvent exister :

-       si vous avez lancé un programme d’affiliation peu motivant à un moment où vous étiez le seul sur votre segment à en proposer un, et si un de vos concurrents a créé un nouveau programme qui les rémunère mieux, vos affiliés actuels peuvent vous quitter les uns après les autres,

un (ou plusieurs) site portail qui renvoyait un nombre important de clients a décidé de vendre lui-même des produits ou services similaires aux vôtres car il est engagé dans une stratégie d’intégration verticale.
 

Articles connexes