Les derniers livres inspirants


Les facteurs clés de succes

PDF Imprimer Envoyer

Tout d’abord, intéressons-nous aux facteurs clés de succès du papillon digital. Il faudra constamment les conserver à l’esprit tout au long de votre réflexion sur votre stratégie de commerce électronique.

a)   Rester centré sur les besoins de l’utilisateur

Comme on l’a vu, l’aptitude à comprendre et dialoguer avec ses clients pour mieux les servir constitue une des différences majeures entre les entreprises qui se développeront dans l’économie digitale et les autres. Toute la stratégie de l’entreprise doit être pensée en fonction du client. Simple, direz-vous ? Dans la réalité, nous sommes encore pourtant tous organisés autour des produits ou services que nous vendons et le client n’est, la plupart du temps, qu’un élément subordonné au produit.

b)   Equilibre entre la simplicité d’usage et la richesse des fonctionnalités

Internet étant essentiellement perçu comme une technologie, on pourrait penser que les sites les plus réussis sont ceux qui font un usage ostensible des dernières technologies. Il n’en est rien. Les sites les plus réussis sont ceux qui font les usages les plus intelligents de la technologie. Il faut tout faire pour que l’utilisation de nouvelles technologies soit indolore. Pour attirer un nombre maximum d’utilisateurs, tout doit être mis en œuvre pour rendre conviviale l’utilisation des services en ligne. Mais face à la richesse et à la diversité des fonctionnalités qui peuvent être assurées sur un site web, grande est la tentation de multiplier les rubriques, options et services qui rendent complexe l’interface utilisateur. C’est là que réside le défi de la conception de sites web : trouver le juste équilibre entre la simplicité d’usage et l’enrichissement des fonctions pour faire en sorte que la technologie soit transparente pour l’utilisateur.

c)   Migration de l’organisation

La migration des organisations de l’économie industrielle vers une économie basée sur l’information doit être mûrement réfléchie et finement planifiée. La productivité, la réactivité et la compétitivité de l’organisation en dépendent. Il n’est pas impossible que la survie des sociétés qui n’auront pas correctement organisé cette mutation soit en jeu.

d)   Surveiller en permanence les habitudes des internautes

Le comportement des utilisateurs des nouveaux médias évolue rapidement et n’arrivera à maturité que dans quelques années. Il convient de suivre en permanence l’évolution de leurs habitudes de connexion, de recherche et de traitement de l’information afin d’adapter en conséquence les services offerts et d’être toujours en phase avec le marché.

e)   L’organisation pyramidale doit laisser la place à la hiérarchie plane

La rapidité de réaction que va nécessiter le commerce électronique ne laissera aucune chance aux organisations qui ne seront pas capables de prendre des décisions rapidement ; or, du nombre de niveaux hiérarchiques dépend directement la réactivité de l’entreprise.

 

 

f)    Traduire les anciens process dans l’économie digitale

Même si une part doit être réservée à l’improvisation, l’ensemble des process de production, de gestion et de commercialisation doivent être remis à plat, repensés et optimisés.

g)   Se préparer à l’explosion

Dans un marché qui a explosé dans les années 1990-2000 aux Etats-Unis et qui a vraiment décollé en Europe à Noël 2000, les systèmes de commerce électronique doivent être capable de supporter une montée en puissance du volume des contacts commerciaux et des commandes transmises via Internet.

h)   Maîtriser les techniques d’intelligence économique

Pour évoluer dans un environnement extraordinairement complexe, la mise en place d’une démarche d’intelligence économique est vitale pour que l’entreprise détecte et saisisse toutes les opportunités qui se présenteront, tout en se protégeant des menaces.
 

Articles connexes