Les derniers livres inspirants


Analyser

PDF Imprimer Envoyer

Le volume de documents collectés, même après un premier tri, peut être relativement conséquent. Il est d’ailleurs conseillé d’enregistrer, grâce aux agents ou par les options d’enregistrement classiques des logiciels de navigation, l’intégralité des documents pertinents collectés, et ceci pour trois raisons :

-       Ils risquent de disparaître du jour au lendemain.

-       Avant la phase d’analyse, vous ne savez pas distinguer les phénomènes actuels des phénomènes secondaires et des phénomènes émergents. Si vous précisez de façon trop restrictive les documents à enregistrer, vous risquez de négliger, dans un premier temps, des informations que vous aurez par la suite beaucoup de mal à retrouver ; alors que si vous adoptez une démarche systématique, vous disposerez d’un fond documentaire complet.


-       Vous pourrez ensuite lancer sur cette masse de documents des logiciels de recherche par mot clés (une version locale d’Altavista, par exemple) ou d’analyse sémantique qui dégageront les thèmes dominants contenus dans le corpus d’information que vous aurez composé. Ces outils sont, une fois n’est pas coutume, créés et édités par des entreprises françaises comme Umap –http://www.umap.com– ou Wordmapper
–http://www.grimmersoft.com– qui sont les logiciels de référence au niveau mondial.

Des agents comme Dig Out For You, édité par ARISEM –http://www.arisem.com– permettent de collecter des documents autour d’un thème et d’en extraire des résumés, grâce à une technologie d’analyse sémantique très efficace.

Si vous devez apprendre à vous servir de ces outils et de leurs fonctions de traitement qui permettent d’analyser de vastes volumes d’informations, vous devez aussi apprendre à lire plus rapidement les documents à l’écran et sur papier. L’apprentissage de la lecture rapide peut constituer une réponse pour les documents papier. De même, l’investissement dans des cours de mise à niveau en anglais s’impose si vous n’avez pas une parfaite maîtrise du vocabulaire spécialisé de votre activité. Investir dans un écran de 17 ou 19 pouces et monter la résolution à 1024X768 pixels pour augmenter votre espace de travail sur votre moniteur sont deux autres solutions, certes moins avant-gardistes que l’utilisation des agents intelligents, mais tout aussi efficaces !

Une autre approche intéressante peut être de confronter vos hypothèses à celles de confrères que vous avez éventuellement identifiés sur le réseau, de webmasters de sites spécialisés, de journalistes qui ont réalisé des dossiers de synthèse sur votre sujet d’étude, de doctorants menant des travaux de recherche connexes ou encore de spécialistes rencontrés dans une mailing-list ou un forum de discussion. Les précautions d’usage sont évidemment de rigueur : attention à ne pas trop en dire à des correspondants qui ne sont pas complètement fiables si le sujet est sensible.

Avant de formuler la moindre hypothèse, soyez certain que ceux qui essaient de réinventer la roue sur Internet perdent toujours. Il vaut mieux s’appuyer sur les travaux d’experts pour accélérer sa réflexion initiale et utiliser ses capacités d’analyse personnelles pour aller un peu plus loin que ces derniers, ou pour adapter leurs thèses à la situation particulière du marché sur lequel une entreprise donnée se trouve.

 

Articles connexes