Les derniers livres inspirants


Connaître a l avance les ressources disponibles

PDF Imprimer Envoyer

Qui mène des activités de recherche organisées et productives (en utilisant notamment les agents intelligents et, de façon générale, les systèmes de filtrage), prend rapidement conscience qu’Internet est un outil étonnant permettant de devenir en quelques jours spécialiste d’un sujet que l’on appréhendait mal. Pour cela, il faut d’abord être conscient de la façon dont l’information est structurée sur Internet et des différents types de ressources qui y sont disponibles. Pour une étude sectorielle, voici les sources pertinentes :

-       Les sites de vos concurrents directs ou indirects, de vos partenaires actuels qui seront peut-être vos concurrents de demain et des nouveaux entrants.

-       Les sites spécialisés : de nombreuses structures d’études du commerce électronique à travers le monde se sont mises en place et distribuent une partie du fruit de leur travail sur leur site web. Ce sont les sources d’information les plus denses.

 

www.loma.org : site d’information sur l’assurance en ligne

 

-       La presse : généraliste ou spécialisée, elle est désormais excellemment bien représentée sur Internet. Le commerce électronique est depuis fin 1996 un sujet largement abordé par la presse américaine, britannique, australienne et, depuis peu, par la presse allemande, scandinave, française, espagnole, japonaise, coréenne. Ces sites sont notamment intéressants car ils diffusent des synthèses de sondages et études statistiques.

 

www.business2.com : mensuel sur la nouvelle économie

 

-       Les consultants : de nombreux consultants distribuent de l’information de qualité sur le commerce électronique de façon globale ou sur des marchés spécifiques. Attention toutefois, à la qualité des informations qui y sont distribuées. Les sites créés en 1996 l’ont été par des pionniers passionnés et informés et sont désormais gérés par de véritables professionnels avec une réelle expérience. Ce n’est pas le cas de tous les cabinets “opportunistes” qui tentent de tirer partie de la manne Internet : certains d’entre eux sont très compétents tandis que d’autres ont une approche plus naïve. Attention donc : prenez soin de qualifier l’information en étudiant qui sont les éditeurs de cette dernière.

-       Les intégrateurs, éditeurs de logiciels, prestataires Internet : pour générer du trafic sur leur site, ces derniers mettent à disposition de l’information gratuite et seront même souvent prêts à engager un dialogue par e-mail afin de vous séduire...


-       Les universitaires et étudiants : de nombreux mémoires et thèses ont d’ores et déjà été publié sur “ Internet en tant qu’outil de commerce électronique, de marketing direct ”... on trouve même des études sectorielles ! Si ces études existent pour votre secteur d’activité, vous devez porter vos efforts sur leur localisation : nul doute que leur niveau d’analyse sera moins bon que celle que vous saurez apporter ; néanmoins, ces travaux accélèreront de façon exponentielle vos recherches.

-       Les sites inclassables : des sites de particuliers ou d’étudiants bien que non professionnels, peuvent vous apporter des renseignements complémentaires.

-       Les newsgroups : le gros avantage des newsgroups est qu’ils sont archivés, pour les plus importants, par Dejanews depuis 1995. Vous pouvez y trouver de l’information grise (information non officielle dans le jargon des professionnels de la veille).

-       Les mailing-lists : bulletins d’actualité ou listes de discussion diffusés par e-mail, elles ont un rôle analogue à celui des forums de discussion, mais l’information y est de meilleure qualité.

-       Un réseau d’information : vous devez constituer un réseau de correspondants internationaux avec qui vous échangerez des informations et qui vous alerteront des bruits qui circulent dans votre milieu en France et à l’étranger.

 

Articles connexes