Les derniers livres inspirants


Les stratégies financieres : Progression

PDF Imprimer Envoyer

Lorsque le marché qu’elle vise sur Internet (qui n’est pas forcément son marché habituel), est objectivement immature, l’entreprise doit mesurer ses investissements : il ne faut investir ni trop tôt, ni trop tard. Il faut avoir le sens du “time-to-market” : faire progresser ses investissements en anticipant au mieux l’évolution des besoins des utilisateurs afin de limiter le risque financier. C’est un art extrêmement ardu, qui aboutit souvent à une prise de retard d’entreprises pourtant présentes de façon précoce sur Internet. Les marchés décollent souvent d’une manière soudaine non détectée par les entreprises qui n’ont pas un système de veille prospective très développé.

 

 

La stratégie de progression possède de nombreux inconvénients :

-       les nouveaux entrants financés par du capital risque peuvent prendre position et doubler les entreprises trop prudentes,

-       il est quasiment impossible de prendre une position dominante compte tenu de la dynamique des marchés du commerce électronique qui donne une prime importante aux nouveaux entrants,

-       il est fréquent que la stratégie de progression cache en réalité une incapacité latente à assumer le risque lié au développement d’une activité commerciale sur Internet.

Cette stratégie est à conseiller uniquement aux entreprises qui disposent d’une faible capacité d’investissement et d’une excellente cellule de veille.

 

Articles connexes