Les derniers livres inspirants


Commerce électronique : Les marchandises classiques

PDF Imprimer Envoyer

En France, les ventes de biens auprès du grand public ont atteint 4 milliards de francs. Ce chiffre est en très forte progression puisqu’il ne représentait que 42 millions de francs en 1997.

Si, d’après une étude de Taylor Nelson Sofres Interactve, ce sont toujours le tourisme (vols secs et voyages), la musique (vente de CD) et le livre qui captent la plupart des achats en ligne, d’autres pans de l’e-commerce sont en train d’émerger. Les services de livraison de courses à domicile lancés par les grandes de chaînes de distribution ont fait décoller les ventes de vins, de produits frais et d’épicerie (11% des achats sur les 6 derniers mois de l’année 2000). L’arrivée d’une génération de cyberacheteuses a probablement contribué à faire progresser les ventes de produits d’hygiène et de parfumerie (5% des achats sur le second semestre).

Au niveau européen, le chiffre d’affaires de la vente en ligne passera de 22 milliards de dollars en 2000 à 64 milliards en 2003. La Grande Bretagne et l’Allemagne se partageaient en l’an 2000, les deux tiers des acheteurs européens, tandis que l’Europe du Nord en hébergeait 11%. Les autres pays industriels (France, Italie, Espagne) n’accueillait que moins de 3% des acheteurs chacun. Le cabinet Forrester Research prévoit pour sa part qu’en 2005, l’e-commerce représentera 7% de l’ensemble des ventes de détails.

Commerce électronique en Europe (en milliards de dollars)           

Produits

2000

2005

Part du commerce de détail en 2005

Logiciels

0,3

1,5

39%

Matériel informatique

0,6

7,6

36%

Musique

0,3

2,7

20%

Livres

0,6

4,6

15%

Vidéos

0,4

0,3

13%

Fleurs

0,4

1,7

12%

Billetterie

0,4

3,5

11%

Jouets

0,3

1,9

9%

Voyages

0,9

37,9

9%

Biens électroniques

0,5

3,8

9%

Articles de sport

0

0,7

8%

Vêtements

0,1

22,1

7%

Produits de beauté/Santé

0

4,4

7%

Equipement de la maison

0

10,7

6%

Automobile

0,2

9,2

5%

Articles de jardin

0

0,9

4%

Epicerie

0,1

43,7

4%

Source Forrester Research / Journal du Net

Aux Etats-Unis, les ventes les plus importantes sont actuellement dominées (pour les marchés business-to-consumer), par des produits et des biens fournis dans le monde physique :

-       Matériel informatique (7,5 milliards de dollars en 1999, 60 milliards en 2004)

-       Banque et services financiers (3,6 milliards en 1999, 12 milliards en 2004)

-       Livres (1,2 milliard de dollars en 1999)

-       Musique (CD)

-       Automobile (6,5 milliards de vente ont été générés suite à des contacts pris sur Internet en 1998)

-       Tourisme (7,8 milliards de dollars en 1999)

En 2004, les ventes sur Internet représenteront, selon le Gartner Group, entre 5% et 7% des ventes de détails. Ceci est corroboré par une étude du cabinet Jupiter Communications.

<!doctype html public "-//w3c//dtd html 4.0 transitional//en">Commerce électronique aux Etats-Unis (en milliards de dollars)    

Produits

2000

2003

Part du commerce de détail en 2003

Logiciels

1,3

3,5

48,9%

Ordinateurs

5,2

10,2

40,4%

Périphériques

1

2,2

20,9%

Billets d'avion 

7,8

13,6

15,4%

Livres

1,9

4,9

14,3%

Musique

0,6

2,6

14%

Billetterie

0,5

2,6

12,5%

Location de voitures

0,9

2,2

11,2%

Vidéos

0,3

1,1

10,3%

Réservations d'hôtels 

2,1

5,2

9,8%

Jouets

0,5

1,6

5,6%

Articles de sport

0,2

1

5,1%

Fleurs

0,3

0,8

5%

Vêtements

1,4

6,7

3,7%

Equipement de la maison

0,2

1,5

2,1%

Epicerie

0,8

7,5

1,5%

Source Jupiter Communications / Journal du net

Selon le cabinet Forrester Research, le volume des achats en ligne des internautes américains représentait 2% des achats des particuliers en 2000.

 

Au niveau mondial, les études des différents cabinets ne se recoupent pas du tout car les méthodes utilisées sont très disparates et relativement partiales. Certains cabinet n’incluent que les achats des particuliers (BtoC) tandis que d’autres incluent également les achats des entreprises (BtoB). A titre indicatif, le Cabinet Dataquest annonce que les achats des particuliers passeront de 32 milliards de dollars en 1999 à 380 milliards en 2003 tandis qu’Activ Media prévoit que l’e-commerce (BtoB+BtoC) passera de 58 milliards de dollars en 1999 à 963 milliards de dollars en 2003. Les cabinets eMarketer et IDC prévoient de lors côté, respectivement 1200 et 1600 milliards de dollars pour la même année. Forrester Research va même jusqu’à envisager 6800 milliards de dollars, soit 8,4% du commerce total pour l’année 2004

Un point de convergence entre ces différentes études tient à la prédominance du commerce BtoB qui représente, en général, près des trois quart de l’e-commerce mondial. L’e-commerce business-to-business est plus difficile à évaluer car le processus du commerce électronique entre entreprises est plus complexe. La principale difficulté pour mesurer le commerce B-to-B provient du fait que les contacts commerciaux sont noués en ligne mais débouchent encore très souvent sur une conclusion hors-ligne.

<!doctype html public "-//w3c//dtd html 4.0 transitional//en">Commerce électronique par région (en milliards de dollars)          

Région

2000

2002

2004

Part des ventes totales en 2004

Monde 

657.0

2231.2

6789.8

8.6%

Amérique du Nord

509.3

1495.2

3456.4

12.8%

Asie Pacifique 

53.7

286.6

1649.8

8.0%

Europe de l'Ouest

87.4

422.1

1533.2

6.0%

Amérique du Sud 

3.6

13.7

81.8

2.4%

Reste du Monde

3.2

13.5

68.6

2.4%

Source Forrester Research / Journal du net

 

 

Articles connexes