Les derniers livres inspirants


L'organisation : Des méthodes a la réorganisation des process (1)

PDF Imprimer Envoyer

Progressivement, l’organisation en projets, l’utilisation d’agents intelligents et le travail en réseau vont modifier tous les process de l’entreprise si bien que l’on verra apparaître des problèmes de cohérence, certains services évoluant plus vite que d’autres et certaines tâches ayant complètement disparu. Il faudra alors remettre à plat tous les process et repenser les méthodes de production de l’entreprise dans son intégralité.

Les méthodes de gestion

La maîtrise technique de l’outil informatique n’est que l’aspect le plus immédiat des nouvelles méthodes de travail. Comme l’annonce l’économiste américain Harry Dent, les professions intermédiaires comme le secrétariat, auront disparu dans leur forme actuelle, remplacées par des systèmes intelligents de cybersecrétariat. Deux types d’individus persisteront dans l’entreprise : les généralistes et les spécialistes. Les généralistes géreront leur projet comme des centres de profits et feront appel à des spécialistes pour la réalisation du dit projet. Harry Dent prône l’enseignement des principes de base de la gestion financière. Tout l’enjeu est le suivant : chaque collaborateur de la société, employé ou consultant, doit comprendre les notions de base de gestion afin d’être capable de faire des choix pertinents pour mieux gérer les ressources de l’entreprise sans recourir à des spécialistes de la gestion.

Il faut tout d’abord que le collaborateur se familiarise avec la comptabilité analytique et connaisse bien la façon dont se forme le coût global d’un bien ou d’un service.

Sans entrer dans les détails, il faut qu’il soit capable de décomposer le coût global d’un produit en grands postes :

-       Recherche et développement : avant de produire quoique ce soit, il est nécessaire de développer ou d’acquérir les savoir-faire nécessaires (achats de brevet, recherche interne, formation…) à sa production.

-       Production : ensuite, il faut intégrer les coûts directs liés à la production du bien.

-       Commercialisation : afin de vendre un produit, il est nécessaire d’investir en promotion et en prospection commerciale.

-       Les services associés au produit (service après vente notamment) ont également un coût.

-       Les charges de gestion de l’entreprise complètent le coût final du produit.

Les différents collaborateurs de l’entreprise (spécialistes et généralistes) doivent avoir une idée très précise de la part de tous ces postes et de la façon de les ventiler pour calculer le coût complet du produit.       
Pour ce faire, il est nécessaire de maîtriser les concepts de charges fixes, de charges variables, de coût marginal et de coût moyen. Les charges fixes sont les charges incompressibles de l’entreprise qui existent même si l’appareil de production ne fonctionne pas (loyers, salaires des employés en CDI, charges financières, entretien des machines…). Les charges variables sont des charges qui augmentent en fonction du niveau d’activité de l’entreprise. Le coût marginal d’un produit correspond à ce que doit dépenser l’entreprise pour produire une unité supplémentaire de ce produit. On calcule le coût moyen d’un produit en divisant les charges totales de l’entreprises par le nombre d’unités produites.

La marge commerciale d’un produit est la différence entre le prix de vente et le coût de revient moyen.

Le résultat d’exploitation de l’entreprise est égal à la différence entre son chiffre d’affaires et les charges qu’elle a supportées durant une période donnée. Pour obtenir les bénéfices, il faut soustraire les charges financières liées aux investissements réalisés pour produire et les divers impôts.

Une meilleure connaissance de ces données dans l’ensemble de l’entreprise permet souvent d’améliorer la gestion.

 

Articles connexes