Les derniers livres inspirants


4eme niveau d'intégration de l'entreprise a Internet : Intelligence

PDF Imprimer Envoyer

Présence => Contenu => Interactivité => Intelligence => Agilgence

 

Investissement

Stratégique

Financier

(500KF à 100MF)

Technique

Très important

Humain

Très important

Services impliqués

Communication, vente, marketing, production, direction générale

Recours prestataires externes

Crucial (conception, développement, promotion, suivi, conseil en organisation, formation)

Contenu du site

Pages personnalisées

Technologies utilisées

Agents intelligents, push seconde génération, extranet, personnalisation

Composantes du site

boutique, groupware, extranet, communauté d’intérêt

Intégration au réseau

Forte

Objectif

Très élevé

ROI (Return On Investment)

Faire entrer Internet dans la culture de toute l’entreprise

Niveau de risque

Très élevé

Mots clés

Networketing, tableaux de bord, taille critique, migration culturelle, entreprise virtuelle, conquête de nouveaux clients, fidélisation

EDI

Oui

Surnom amical pour ce type de site : sweet sixteen.


L’entreprise a acquis une véritable maîtrise commerciale, a réussi à fidéliser ses clients, se situe clairement dans son environnement concurrentiel. Les revenus sont devenus très importants et représentent une part significative du chiffre d’affaires total de l’entreprise.

Les technologies mises en œuvre, coûteuses, permettent de proposer des services inédits aux clients actuels et ont même permis à l’entreprise de conquérir de nouveaux clients : l’entreprise fait peu à peu évoluer son métier et se réorganise en fonction de son activité Internet. Les échanges de flux d’information entre Internet et le réseau local se sont accélérés et la nouvelle organisation a permis d’améliorer la relation avec la clientèle que l’on est parvenu à fidéliser en dépit de l’intensification de la concurrence qui, elle aussi, a su faire évoluer ses méthodes de travail. Les produits sont désormais fabriqués en fonction de chaque client puisque l’entreprise s’est réorganisée autour de ce dernier. La demande est analysée en temps réel, des systèmes d’alerte automatique préviennent les responsables de clientèle (qui ont définitivement remplacé les chefs de produits) et les responsables de production afin qu’ils adaptent les produits à la demande. Chaque unité est devenue un centre de profits qui facture ses services aux autres unités ; elle peut, pour un certain nombre de prestations demandant une expertise spécifique, s’adresser à des fournisseurs référencés dans l’extranet de l’entreprise.

Les accords qu’elle a signés avec d’autres sites ont augmenté sa visibilité en multipliant les points de distribution de ses produits et services sur Internet ou ont élargi la gamme des services qu’elle offre désormais à ses clients. Les concurrents sont surveillés grâce à un système de veille à base d’agents intelligents très performants.

Analogie : en 1997, Yahoo a multiplié les services offerts aux utilisateurs et largement débordé son activité initiale d’annuaire de sites web. Yahoo! recentre sa stratégie autour des communautés en ligne et continue d’enrichir la palette des services (espaces de dialogue en temps réel, suivi de portefeuilles boursiers, e-mail virtuel...). Diverses interfaces d’accès aux services sont offertes et il est notamment possible de créer sa propre version de Yahoo. Yahoo! a systématisé sa politique d’accords commerciaux avec des boutiques en ligne. Son offre est désormais segmentée en fonction des diverses générations et familles d’utilisateurs.

 

Articles connexes