Les derniers livres inspirants


3eme niveau d'intégration de l'entreprise a Internet : Interactivité

PDF Imprimer Envoyer

Présence => Contenu => Interactivité => Intelligence => Agiligence

 

Investissement

important

Financier

(250KF à 50MF)

Technique

Moyen

Humain

Important

Services impliqués

Communication, vente, marketing

Recours prestataires externes

Indispensable (conception, développement, promotion, suivi, formation)

Contenu du site

Pages dynamiques et fréquemment renouvelées

Technologies utilisées

Bases de données, son, java, javascript, C++, cryptage, sécurité, html dynamique

Composantes du site

Boutique, services en ligne

Intégration au réseau

En devenir

Objectif

Modéré ou négatif

ROI (Return On Investment)

Susciter l’intérêt, premières ventes

Niveau de risque

fort

Mots clés

Paiement en ligne, communautés, services, publicité, référencement, procédure

EDI

Parfois

Surnom amical pour ce type de site : petit bateau (deviendra grand).

Une société arrive rarement sur Internet avec un site réellement interactif. Interactivité ne signifie pas simplement navigation hypertexte (qui n’est qu’un mode de consultation passive de l’information très proche du livre) mais suppose l’utilisation des fonctions de traitement de données permises par l’informatique.


Il peut s’agir d’un site web marchand permettant la consultation d’un catalogue généré de façon dynamique à partir d’une base de données produits et autorisant le paiement par transfert crypté du numéro de carte bleue à l’aide d’un protocole comme SSL. Il peut s’agir aussi d’un modèle économique plus complexe qui s’appuie, par exemple, sur la publicité ou sur un système d’abonnements…

En général, c’est la première fois où l’entreprise s’implique au jour le jour dans la gestion du site, ce qui nécessite au moins la présence d’un webmaster à mi-temps. Plus impliquée, l’entreprise commence à comprendre la logique commerciale d’Internet, perfectionne ses techniques commerciales, se risque à envisager des partenariats avec d’autres sites, ajoute diverses fonctionnalités (mailing-list, webforum…), assure une véritable promotion de son site à travers la mise en place d’une campagne de promotion et de référencement….

Le suivi des contacts commerciaux est systématisé et des procédures commencent à se mettre en place.

La dynamique est lancée et l’entreprise ne peut plus faire marche arrière. Elle prend peu à peu conscience, en raison du nombre généralement réduit de commandes et de l’augmentation de la concurrence, qu’il lui faudra faire évoluer sa stratégie et son offre commerciales pour que l’activité commerciale en ligne devienne rentable.

Mais, seules quelques personnes dans l’entreprise sont réellement impliquées dans le projet. L’objectif de ce type de site est triple : se positionner, initier un courant d’affaire régulier et développer son savoir-faire.

Analogie : en 1996, les bandeaux publicitaires de Yahoo se multiplient, des versions locales apparaissent, des communiqués de presse sont publiés grâce à des accords avec des agences de presse, le trafic devient plus conséquent, la marque Yahoo commence à s’imposer.

 

Articles connexes