Les derniers livres inspirants


2eme niveau d'intégration de l'entreprise a Internet : Contenu

PDF Imprimer Envoyer

Présence =>  Contenu  =>  Interactivité  =>  Intelligence  =>  Agiligence

Investissement

sensible

Financier

(100KF à 3 MF)

Technique

Basique

Humain

Minimum

Services impliqués

Communication, ventes

Contenu du site

Des pages descriptives

Technologies utilisées

Html, javascript, perl, C++

Composantes du site

Liste produits, information complète sur la société, formulaires de demande d’information, communiqués de presse, dossiers thématiques

Intégration au réseau

Balbutiante

Objectif

Négatif ou faible

ROI (Return On Investment)

Promotion

Niveau de risque

Nul ou faible

Mots clés

Catalogue, contenu à valeur ajoutée

EDI

non

Surnom amical pour ce type de site : le site à sa mémère.

(la parenté de cette expression va à un certain FD, développeur de site web de son état, qui a préféré conserver l’anonymat).

C’est une seconde génération de site : les entreprises publient un plus gros volume d’information. Il peut s’agir d’un catalogue de produits, de guides pratiques, de dossiers thématiques, d’une partie de l’édition du jour d’un quotidien ou de la mise en ligne des archives….


Le contenu est essentiellement constitué de matériel recyclé provenant d’autres supports. L’intérêt du client est suscité mais rien n’est fait pour le fidéliser sur le long terme.

En général, on analyse le nombre de hits (nombre de fichiers téléchargés) mais ce n’est pas un indicateur pertinent ; quelque fois c’est le nombre de pages vues et l’origine des visiteurs qui sont analysés ; plus rarement, c’est le nombre de visiteurs et la progression de la fréquentation (qui reste basse). Le manque d’adaptation de ces services à la culture Internet en fait aujourd’hui des sites dépassés car ils n’intègrent ni la dimension interactivité que l’on peut attendre d’un service en ligne, ni la dimension réseau : aucun accord n’est passé avec d’autres sites.

L’objectif de ce type de site est flou : certaines sociétés pensent réellement pouvoir créer des opportunités d’affaires (ce qui pouvait arriver il y a deux ans, mais arrive de moins en moins souvent maintenant) ; en général, la faiblesse des budgets consentis ne sert qu’à se donner bonne conscience.

Analogie : en 1995, le contenu de Yahoo s’étoffe et offre un service de plus en plus important à la communauté, les pages de Yahoo se comptent par centaines et le site génère un trafic important en provenance du monde entier. En coulisse, ses créateurs commencent à élaborer une stratégie sur le long terme.

 

Articles connexes