Les derniers livres inspirants


Les dangers du marketing viral : Controler les couts directs et indirects

PDF Imprimer Envoyer

Contrôler les coûts directs (rémunérations) et indirects (charges des serveurs)

La société suédoise IKEA a été confrontée à ce problème. Elle a lancé dans le courant du premier trimestre 2000 une opération de parrainage à l’occasion de l’ouverture de son magasin de la baie de San Francisco : les internautes ont été invités à envoyer des cartes postales à leurs amis leur annonçant l’ouverture du magasin. S’ils envoyaient 10 cartes postales, ils recevaient 75 dollars de bons de réduction. L’opération a excellemment bien fonctionné mais IKEA a été pris de court car devant l’attractivité de cette offre à «incentive» (récompense), de nombreux internautes se sont transformés en spammers (ils ont envoyé des cartes postales à des internautes qui ne les connaissaient pas). Non seulement, l’image d’IKEA a été entachée car elle a été attachée au spamming, mais en plus, elle a dû distribuer des bons de réduction à des personnes qui ne les avaient pas mérités.

 

Articles connexes