Les derniers livres inspirants


Les créneaux qui se développent dans la mode

PDF Imprimer Envoyer

Tous les secteurs doivent s'adapter aux évolutions socio-économiques contemporaines et à venir. Le secteur de la mode ne fait pas exception à la règle : il faut ajuster les orientations en fonction des attentes du public et des contraintes liées à la globalisation. Alors, quels sont les créneaux porteurs dans la mode ? Au même titre que la « slow food », on peut parler du concept de « slow fashion », qui regroupe des critères déterminant les niches de développement de la mode.

Non au gaspillage

La « slow fashion » implique une attention particulière accordée à la consommation responsable. Les consommateurs d'aujourd'hui, et a fortiori du futur, comprennent depuis quelques années l'importance de faire des économies d'énergie, de matière, d'argent... Pour répondre à la demande, le secteur de la mode adapte ses stratégies de production, de vente et de communication.

De plus en plus réfractaires à la mode « jetable » du prêt-à-porter qui s'achète vite et se renouvelle trop rapidement, les consommateurs se tournent vers des produits de meilleure qualité, qui se garderont plus longtemps et prendront moins de place dans leur penderie. Cet esprit va de paire avec un intérêt marqué pour le commerce équitable, respectueux des ouvriers chargés de la fabrication, et qui privilégie souvent les matières naturelles.

La mode mise d'autre part sur un retour aux basiques et aux fondamentaux, ainsi que sur les matières recyclées. Le développement durable implique en effet de se concentrer sur l'essentiel, en proposant des vêtements de style intemporel, qui pourront être portés dans des contextes variés en les accessoirisant de manière judicieuse.

L'investissement est donc durable pour le consommateur qui, s'il acquiert des vêtements au coût peut-être supérieur, bénéficiera cependant de produits raisonnés en termes de qualité et de style, tout en réduisant sa fréquence d'achats. Quant au recyclage et au bio, il sont en passe de devenir incontournables : certaines grandes marques font clairement le pari des textiles à base de matières recyclées comme le plastique ou le pneu, ou utilisent des matériaux biodégradables (chaussures en polymères d'origine végétale, fibres naturelles, matières fossiles...).

La customisation dans l'air du temps

La mode est consciente des tournants économiques que la globalisation engendre et n'oublie pas non plus que les exigences personnelles des consommateurs évoluent. Indubitablement, la tendance est à la customisation. Au-delà de la possibilité concrète et visible que la mode apporte au consommateur pour personnaliser le produit acheté (par exemple, donner le choix de tel textile ou de tel motif à combiner avec une certaine coupe), il s'agit d'impliquer le public dans une démarche de coproduction.

La customisation dépasse la simple satisfaction de personnaliser le produit final pour le rendre unique, car elle offre au consommateur la chance de devenir un véritable acteur dans la conception et la réalisation de sa future acquisition. À l'évidence, ce phénomène fait écho à l'engouement fulgurant pour le  « crowdfunding », système de  financement participatif permettant au consommateur lambda de soutenir des projets qu'il estime utiles et viables.

Focalisation sur une mode indémodable, intérêt accru pour le commerce équitable ainsi que pour les matières recyclées et biodégradables, prise en compte des nouveaux comportements chez les consommateurs : les créneaux de développement de la mode résultent actuellement d'une réflexion conciliant consommation globale et consommation individuelle.

Les marchés de niche

On remarque le développement de marché de niche comme les échanges entre particuliers, le "Peer to Peer" est une tendance qui prend de plus en plus d'ampleur. En effet, On peut louer entre particulier son matériel de bricolage, sa voiture, faire du covoiturage, de multiples idées naissent avec la croissance de cette tendance. D'autre part, des sites surfent sur le refus des femmes d’obéir aux Diktat de la mode, et offre des lignes de vêtements adaptés aux rondeurs comme des soutiens gorges minimiseurs ou bien des gaines ventre plat disponibles sur le site Castaluna.

Les éditions limitées

On constate que les marques de mode de vêtements pour femmes, comme Kookaï, mettent de plus en plus en avants des collections en éditions limitées. En effet, cela permet de créer le buzz au tour de la marque et d'amener plus facilement les prospects à l'achat. C'est une technique marketing bien connue que l'on l'appel le "marketing de la rareté". Ainsi, des marques comme Chevignon (spécialisée dans les blouson en cuir pour homme et blousons pour homme pour toute les saisons) surfent sur cette tendance et proposent régulièrement des lignes de vêtements en éditions limitées.

 

Articles connexes